Logiciel genealogie gratuit avis

Vous êtes à la recherche d’un logiciel genealogie gratuit avis avant de vous lancer dans votre arbre généalogique. Il existe très peu de logiciel totalement gratuit qui permettent de faire son arbre généalogique. Citons quelques logiciels gratuits : Powerpoint, Excel ou encore Word. Vous avez le choix notamment entre ces trois.

Quels logiciels de généalogie en ligne utiliser ? Tous ces logiciels peuvent être présents sur votre ordinateur ou alors vous pouvez utiliser une version gratuite disponible en ligne. Par contre, si vous recherchez des sites pour vous faciliter la recherche de vos ancêtres.

Cliquez ici pour découvrir toute la méthode gratuite de recherches de familles

Le top 3 du logiciel genealogie gratuit avis

Tout d’abord, commençons par un logiciel Powerpoint !

Logiciel genealogie gratuit avis
Imprimer son arbre

Premièrement, comment choisir un logiciel de généalogie ? Pour commencer sur les logiciels de généalogie, intéressons-nous à Powerpoint. Il est pratique pour montrer l’arbre généalogique en plusieurs parties. Du coup, vous pouvez expliquer également chaque composition des familles et décortiquer chaque génération. Ensuite, c’est un logiciel par excellence pour faire des diaporamas et donc faire défiler les images. Par contre, souvent pour un arbre généalogique, une seule image permet de mieux voir l’ensemble en un seul coup d’œil. Par conséquent, il a obtenu une note de 3 étoiles sur 5.

Powerpoint : ★★★☆☆

Modèle arbre généalogique powerpoint

Ensuite, continuons avec le logiciel Excel !

Quel est le meilleur logiciel de généalogie gratuit où vous pouvez facilement faire votre arbre généalogique ? Excel a cet avantage, c’est que quand vous remplissez une page, grâce aux formules, il va répercuter toutes les informations. Par contre, mieux vaut garder une copie du document ou alors marquer la page pour venir télécharger à nouveau. En effet, on a vite fait de supprimer une formule dans une case. En effet, Excel semble le plus pratique pour faire une généalogie sur plusieurs générations. Pour ce logiciel genealogie gratuit avis ultra positif, par conséquent, c’est celui qui a obtenu le plus d’étoiles au test pour la note suivante : 5 étoiles sur 5.
Excel : ★★★★★

https://www.arbregenealogiquesfamille.com/arbre-genealogique-vierge-excel/

Enfin, finissons avec le logiciel de word !

Word est le logiciel basique que la plupart des personnes connaissent. Du coup, plus de personnes savent l’utiliser. Comment faire un arbre généalogique en ligne ? Par conséquent, il peut sembler beaucoup plus facile d’utilisation. Par conséquent, après test, ce logiciel gratuit a obtenu 4 étoiles sur la note totale de 5 pour votre faire votre arbre généalogique.

Word : ★★★★☆

Modèle arbre généalogique word

Logiciel genealogie gratuit avis équivalent

Pour tous ceux qui ne possèdent pas le logiciel, sachez que déjà il existe des équivalents open source et donc téléchargeable gratuitement. Ensuite, vous pouvez toujours trouver des sites qui le font gratuitement en ligne.

Tout d’abord, les équivalents Open Source

Pour word et Excel, vous pouvez utiliser OpenOffice. Il faut télécharger le pack sur l’ordinateur. Du coup, en même temps vous avez et Word et Excel, pratique n’est-ce pas ! Dans le même style pour remplacer Word, WPS Office Writer ou encore LibreOffice Writer, ainsi que Apache OpenOffice Writer seront à télécharger et à utiliser comme word sur votre ordinateur. Ensuite, Iwork ira pour les utilisateurs d’Apple uniquement et donc exclusivement pour les ordinateurs MAC.

Puis, les logiciels sans téléchargement

Ensuite, Google Docs après inscription propose également de le faire. Sinon, Zoho propose quant à lui de le faire uniquement en ligne. Certains demandent une inscription pour télécharger le document à la fin, d’autres non ! D’ailleurs, c’est vraiment pratique quand vous avez très peu de mémoires et donc quand vous manquez de place sur votre ordinateur.

Le Logiciel genealogie gratuit avis et aide

En fait, tout dépend de la région dans laquelle vous habitez et des documents que vous avez déjà en votre possession. Du coup, selon le document que vous voulez, il faudra trouver l’interlocuteur adapté.

Trouver le bon interlocuteur

Pour les papiers civils, vous devez vous adresser à la mairie ou à la commune concernée. Donc, celle du lieu de naissance ou celle du lieu du mariage. Pour les documents religieux, c’est auprès de l’église en question qu’il faudra vous adresser. Enfin, pour les documents militaires, il va falloir vous adresser à l’armée ou à la marine. Chaque domaine possèdent ses propres archives et son propre système d’archivage.

Quels sont les meilleurs logiciels, selon vous ? Pour ceux qui habitent le Nord ou la Belgique, voici comment accéder aux registres d’état civil ainsi qu’à d’autres actes. En savoir plus

Pour les autres, adressez-vous directement au service concerné ainsi qu’au bon lieu, après avoir vérifié si une association comme dans le nord et la Belgique s’en est occupé déjà et ne le met pas à votre disposition. En effet, la mairie de Nîmes et la mairie de Montpellier ne disposent pas des mêmes registres. Évidemment, si vous ne connaissez pas la ville ou la commune, les recherches vont être beaucoup plus difficiles.

Pour tous les renseignements qui manquent, si vous le pouvez, demandez aux aînés de la famille. C’est eux la mémoire. De toute façon, la plupart du temps, les personnes sont disposées à parler de leurs souvenirs et du bon vieux temps. Alors, cela ne devrait pas être difficile d’obtenir des renseignements en leur parlant directement.

En ligne ou pas ?

Certaines personnes proposent de faire des recherches en ligne, mais tous. En effet, à l’air de la numérisation, tout n’est pas encore numérique. Encore plus des documents du passé, il fallait s’y attendre. Pour tous ceux qui ne proposent pas en ligne, il faut l’appeler pour savoir la démarche à suivre et même parfois y aller. On comprend mieux pourquoi les généalogistes se déplacent autant. Si vous ne pouvez pas vous y déplacer, soit engagez un généalogiste, soit faites appel à un ami qui va le faire pour vous. Pensez à remercier votre ami avec quelque chose qui lui ferait plaisir.

La liste des sources possibles

En résumé, nous allons parler d’abord, des archives départementales, ensuite des archives municipales et les archives nationales.  Vous pourrez faire vos recherches en fonction des lieux.

Voir les archives par département

En savoir plus sur les archives municipales

Voir pour les archives nationales

Enfin, nous allons terminer par les sites de généalogie en ligne dont les sites de presse.

Voir les sites de généalogie en ligne

En savoir plus sur les articles de presse

C’est parti.

Tout d’abord, commençons par les archives départementales

Les départements qui font la liste standard :

Premièrement, les archives de l’Ain, département 01, proposent des registres paroissiaux,  ainsi que l’état civil et les tables décennales, les recensements, les registres matricules, les listes électorales, les cadastre, les cartes postales et enfin la presse ancienne.

Deuxièmement, les archives départementales suivantes proposent elles- aussi la même liste : l’Aisne, département numéro 02, Allier, département numéro 03, Haute-Provence, le département numéro 04, Hautes-Alpes, le département numéro 05, Alpes Maritimes, le département numéro 06, Ardèche le département 07, Ardennes, le département numéro 08, Ariège (09), Archives de l’Aude (11), Archives de l’Aveyron (12), Archives du Calvados (14),  Archives du Cantal (15), Charente-Maritime (17), Cher (18), Archives de la Corrèze (19), Corse du Sud (20), Côte d’or (21), Côtes d’Armor (22), Creuse (23).

Troisièmement, toujours dans la même ligne, les archives de Dordogne (24) , Drôme (26), Eure (27), Eure-et-Loir (28), Haute-Garonne (31), Gers (32) , Gironde (33), Ille et Vilaine (35), Indre (36) , Indre-et-Loire (37) , Isère (38), Jura (39), Landes (40), Haute-Loire (43), Loire Atlantique (44), Loiret (45) , Lot (46), Lot-et-Garonne (47), Lozère (48) , Manche (50), Marne (51), Haute-Marne (52),  Mayenne (53), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Morbihan (56) , Nièvre (58) , Nord (59), Oise (60) , Orne (61), Pas-de-Calais (62), Puy-de-Dôme (63), Bas-Rhin (67) , Haut-Rhin (68), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Sarthe (72), Savoie (73), Haute-Savoie (74), Seine-et-Marne (77), Archives des Yvelines (78), Archives des Yvelines (78), Archives des Deux-Sèvres (79), Tarn (81) , Tarn et Garonne (82) , Var (83), Vendée (85) ,Vienne (86) , Haute-Vienne (87), Vosges (88), Yonne (89), Belfort (90) proposent les fichiers d’État civil, registres paroissiaux, tables décennales, recensements, registres matricules, plans cadastraux, cartes postales ainsi que la presse ancienne…

Puis, les départements qui font des archives en plus

Archives de l’Aube (10), Bouches-du-Rhône (13), Archives de la Charente (16), Pyrénées Atlantiques (64)  mettent à disposition en plus les cadastres napoléoniens

Les archives de l’Hérault (34), du Loir-et-Cher (41) et du Maine-et-Loire (49) ajoutent aussi les registres protestants.

Puis, les archives de la Loire (42), du Rhône (69) ont les registres des enfants abandonnés qui s’ajoutent à la base.

Les archives de Pyrénées-Orientales (66) et de la Seine-Maritime (76) proposent l’inscription maritime en plus des autres archives habituelles.

Les archives de Paris (75) et celles de la Somme (80) ajoutent à tout ceci le registre des enfants assistés.

De plus, les archives de la Moselle (57), et du Vaucluse (84)  permettent de voir en plus les registres juifs.

D’ailleurs, les archives de la Guadeloupe (971) , de la Martinique (972) et enfin de la Réunion (974) donnent accès aux recensements, à l’état civil, et les registres paroissiaux, ainsi que les affranchissements, et enfin les registres matricules.

Voici quelques exceptions

Les départements qui ne proposent que quelques services et donc pas tout

Les archives du Gard (30) proposent que les registres matricules, pour le reste il faut voir avec les archives municipales.

Ensuite, les archives de Wallis-et-Futuna, du département 986, proposent uniquement les fichiers des actes d’État civil.

Ensuite, pour les Archives de Mayotte, le département 976 donne accès à l’État civil. Puis, pour les archives de Saint-Barthélémy, département 977, vous propose l’État civil ainsi que les registres paroissiaux, tout comme les archives de Saint-Martin, le département 978.

Ceux qui sont en cours et donc il faudra s’attendre à des nouveautés

Passons aux archives du Doubs (25) font la liste de base mais par contre l’état civil reste en cours.

Ensuite, pour les archives des Hautes-Pyrénées (65), l’état civil reste en cours.

Enfin, pour les archives du Finistère (29), l’État civil  ainsi que les registres paroissiaux sont en cours.

Les archives où il faut aller consulter des archives ailleurs

Pour les archives de l’Essonne (91), Hauts-de-Seine (92) allez consulter les registres de matricules dans les Archives des Yvelines.

Les archives de la Seine-Saint-Denis (93) proposent en plus le Cadastre napoléonien. Une partie de l’état civil, des registres paroissiaux, et les registres matricules, relevants de l’ancienne Seine-et-Oise, sont disponibles sur le site des Archives des Yvelines.

Puis, pour les registres matricules, les archives de la Guyane, département 973 et pour les archives de Saint-Pierre et Miquelon 975, il faut aller voir avec les archives nationales d’Outre-mer.

Ensuite, pour les registres matricules, au lieu des archives du Val de Marne, département 94 et pour les archives du Val d’Oise, département 95, allez consulter les archives des Yvelines.

Puis, les archives de Polynésie française, département du 987 mettent à disposition les actes d’État civil, par archipel. Ensuite, pour les registres matricules, il faut aller voir aux archives nationales d’Outre-mer.

Ensuite, les archives de Nouvelle-Calédonie, département 988 proposent l’État civil.  Pareil pour les registres matricules, allez voir aussi les archives nationales d’Outre-mer.

Ensuite, passons aux archives municipales avec logiciel genealogie gratuit avis

Les documents basiques que l’on peut attendre

La plupart des archives municipales proposent de consulter : les actes officiels de l’État civil,  les registres paroissiaux, les tables décennales, le cadastre, les recensements de la population, les listes électorales, ainsi que la presse ancienne… et donc une base complète de logiciels de généalogie.

En fait, les tables décennales regroupent les actes par ordre alphabétique. Les actes concernés sont les actes de naissance, les actes de mariage et enfin les actes de décès. Par conséquent, ces documents semblent très utiles pour constituer son arbre généalogique.

La liste des départements proposant les basiques

Par conséquent, voici la liste des villes dont les archives municipales le font : Aix-en-Provence dans le département 13, Alès dans le département 30, Amiens  dans le département 80, Angers dans le département 49, Angoulême dans le département 16, Antibes Juan-les-Pins dans le département 06, Arles dans le département 13, Aubervilliers dans le département 93.

Continuons avec Avignon dans le département 84, Bastia, département 2B, Bazas, dans le département 33, Belfort dans le départemement 90, Besançon dans le département 25, Béthune département 62 ,Blois du département 41, Bonifacio département 2A, Bordeaux département 33, Bourg-en-Bresse département 01, Brest département 29, Brive-la-Gaillarde dans le département 19, Cagnes-sur-Mer du département 06, Châtenay-Malabry du département 92, Compiègne (60) Compiègne (60), Douai (59), Grenoble (38), Haguenau (67), La Rochelle (17) La-Roche-sur-Yon (85), Lille (59), Lorient (56), Lyon (69), Metz (57), Montbéliard (25), Montpellier (34), Nantes (44), Orléans (45).

Puis, Pontarlier (25), Pontivy (56), Pontoise (95), les archives de la municipalité de Quimper, département 29, les archives de la ville de Reims, département 51, les archives de Rueil-Malmaison, départemenent 92, les archives de la municipalité de Saint-Brieuc, département 22, les archives municipales de Saint-Denis, département 93, les archives de la municipalité de Saint-Etienne, département 42, les archives municipales de Saumur, département 49, les archives de la mairie de Sceaux, départment 92, les archives municipales de Tarbes, département 65, les archives de la ville de Toulouse, département 31, les archives municipales de Valenciennes, département 59, les archives de la ville de Vitry sur Seine, dans le département 94 donnent accès à la numérisation suivante : les actes d’Etat civil, les registres paroissiaux, l’extrait des tables décennales, les fichiers du cadastre et enfin la presse en ligne…

Les archives en plus

Voici en plus des bonus proposés en ligne qui aident vraiment pour un complément de généalogie !

Puis, les archives municipales de Rennes, dans le département 35, proposent en plus les rôles de capitations. C’est la liste des documents fiscaux.

Ensuite, pour les archives municipales de Romans-sur-Isère, dans le département 07, en plus, retrouvez le registre des enfants trouvés

Puis, les archives municipales de Cannes (06)  proposent en plus les fichiers de naturalisations

Ensuite, les archives municipales de Pau (64) donnent en plus les registres protestants.

Voici les exceptions

Puis, les archives municipales de Saint-Cloud, département 92, proposent uniquement les registres paroissiaux.

Ensuite, les archives municipales de Cholet (49) et Gennevilliers (92), Montrouge (92), Parthenay (79) se contentent des registres paroissiaux ainsi que des actes d’état civil officiels, ce qui est déjà pas mal.

Les archives municipales de Dabo (57) donnent accès aux registres paroissiaux ainsi que les tables décennales.

Puis, les archives municipales de le Bois-Plage-en-Ré (17) et celles de Malesherbes (45) proposent uniquement les actes de l’État civil.

Enfin, pour finir, les archives municipales de Nîmes (30) donnent accès aux État civil ainsi qu’au recensement.

Les anciens départements et anciennes colonies de France

Du coup, nous les avons classés par ordre alphabétique : Algérie, Cambodge, Chine, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Côte française des Somalis ou Djibouti, Dahomey, Gabon, Guinée, Haute-Volta, Île-de-France ou l’Île Maurice, Île Royale ou l’Île de Cap-Breton, Île Saint-Jean ou l’Île du Prince-Edouard, l’Inde, le Laos, la Louisiane, Madagascar, la Mauritanie, le Niger, Nouvelles-Hébrides ou Vanuatu, Oubangui-Chari, Saint-Domingue, Saint-Martin, Sainte-Lucie, Sénégal, Seychelles, Soudan français, Tchad et enfin le Vietnam.

Existe-t-il des sites nationaux avec logiciel genealogie gratuit avis ?

Oui, il existe cinq grands sites nationaux. Apprenons un peu plus sur eux, en examinant leur nom et leur domaine d’action.

Le premier site de notre liste des nationaux est le site des archives nationales. Les Archives nationales conservent les archives des services de l’État depuis le Moyen Âge, le Minutier central des notaires de Paris notamment. Du coup, les Archives nationales conservent les archives des organes centraux de l’État français, exception de celles du ministère des Armées, ainsi que de celle du ministère de Finances et enfin de celle des Affaires étrangères depuis 1790. Nous allons voir ensuite où sont conservés les exceptions à ces archives.

Deuxièmement, l’Outre-Mer possède son propre site d’archive appelé en toute logique le site des archives nationales de l’Outre-Mer. Les Archives nationales d’outre-mer ont pour mission la conservation des archives relatives à la présence coloniale française outre-mer.

Troisièmement, le Service des archives économiques et financières, avec l’abréviation suivante SAEF, s’occupe de tout ce qui est lié au ministère des Finances. Il se présente lui-même ainsi :

Le Service des archives économiques et financières (SAEF) conserve des fonds et collections très divers pour chercheurs et amateurs, issus des directions générales, directions et services autonomes des ministères économiques et financiers ou des établissements publics et autorités administratives qui y sont rattachés.

Quatrièmement, il existe les archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Ces archives procurent aux diplomates tous les documents pour exercer, plus, elles assurent au public la communication des archives pour leur recherche historique et administrative.

Enfin, terminons par le dernier le service Historique de la Défense. D’ailleurs, le Service Historique de la Défense est le centre d’archives du SGA ou secrétaire général pour l’administration et de la sécurité nationale, du ministère de la Défense et des forces armées françaises.

Les sites donnant accès aux actes et généalogies en ligne

Tout d’abord, commençons par les totalement gratuits : Actes en vrac, Archives électorales, Expoactes peu compliqué à utiliser, Exporecens, France Archives, FranceGenWeb, Généatique.net, Généawiki, Géopatronyme, Roglo.

Ensuite, continuons avec ceux qui sont totalement ou en partie gratuit avec une inscription obligatoire : Ancestry (en parti gratuit), Archindex (avec inscription nécessaire pour consulter certains relevés), FamilySearch  (gratuit mais avec inscription obligatoire), Généabank (inscription obligatoire et en plus système d’échange de points entre les associations participantes), Généanet (gratuit avec inscription obligatoire), Généastar (gratuit avec une inscription obligatoire, fonctionnement en lien avec Généanet), Revue Française de Généalogie (en partie gratuit).

Enfin, terminons avec ceux qui donnent accès en vous faisant payer : Bigenet, Filae, Généaservice, Geni, MyHeritage, Papiers de famille.

Les archives des guerres et logiciel genealogie gratuit avis

On peut accéder à ces archives de guerre gratuitement : Ancestramil, Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Grand Mémorial, Les derniers soldats de l’Empire, Les guillotinés de la Révolution française, Pensionnaires des Invalides, Mémoire des Hommes, Mémorial de la Shoah, Mémorial du Premier Empire, Prisonniers de la Première Guerre Mondiale, Résistants, Sépultures militaires individuelles.

Dans le monde maritime

Tout d’abord, profitez des archives gratuites : Cap-horniers français, Désarmement Havrais, Histoire militaire maritime française, Inscription maritime du Cotentin.

Passons ensuite aux archives en grande partie payantes avec les Biographies de l’École Navale de Brest et finissons avec les archives totalement payantes avec Galériens.

Bases de données, logiciel genealogie gratuit avis

Voici une liste non exhaustive des bases de données regroupant des personnes, selon un thème précis. Par exemple, on peut trouver des bases de données par corps de métier, d’autres dans le domaine de l’armée et enfin selon des situations géographiques, une descendance ou encore une religion. Cela peut s’avérer ultra pratique quand vous connaissez le métier de la personne ou ses activités.

Par contre, quand la personne reste inconnue, voici comment trouver des pistes en plus sur elle : Recherche généalogique gratuite d’un membre inconnu de votre famille

Tout d’abord, commençons par les bases de données gratuites : les membres de l’Académie française, les Bagnards du Nord-Ouest de la France, le Théâtre français sous l’Ancien Régime, les Compagnons boulangers et pâtissiers (par contre, vous devez contacter les administrateurs du site qui font les recherches), les Compagnons du Tour de France, les Députés, le Tableau d’Honneur des Électriciens et Gaziers de 1914 à 1918.

Continuons la liste des bases de données gratuites suite en ligne avec la Radiation des émigrés de la Révolution, la Généalogie des Français d’Amérique du Nord, les Huguenots de France, Leonore qui correspond à une base spécialisée des décorés de la Légion d’Honneur. Puis, finissons avec le Migranet le groupement de personnes trouvées dans les registres d’un lieu éloigné de leur lieu d’origine, les Protestants de France, la Naturalisation en Algérie, au Maroc et en Tunisie, les Sabotiers et gens de forêt de Bretagne et enfin les Sénateurs.

Enfin, terminons avec une base de données avec la consultation gratuite mais la participation payante : Descendance capétienne.

La presse propose aussi des archives ou logiciel genealogie gratuit avis

Tout d’abord, consultez Gallica. C’est la bibliothèque nationale des journaux numérisés. L’accès y est gratuit. Ensuite, l’accès reste gratuit aussi pour la Presse Locale Ancienne. Par contre, le site de presse de la BnF Retronews propose des logiciels de presse payants.

En résumé sur le logiciel genealogie gratuit avis,

Le plus important, c’est d’avoir le logiciel en question sur votre ordinateur et ensuite de le compléter par vous-même. Au final, vous pourrez l’imprimer pareil. Quel est meilleur site généalogie gratuit ? Vous avez de quoi trouver votre bonheur, aussi bien pour éditer votre arbre généalogique que pour faire des recherches en ligne gratuitement. Maintenant que vous savez quels logiciels utiliser, retrouvez nos conseils d’impression. Lire l’article Enfin, merci de partager vos avis en commentaire.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Tout accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer